eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » France » Droit et religion » Dispositions » Autres dispositions » Fin de vie

Fin de vie

En 2005, la Loi n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite Loi Leonetti, avait été votée : bien qu’elle insiste sur l’importance des soins, dont la poursuite est considérée essentielle pour préserver la dignité du patient, elle vise également à empêcher l’acharnement thérapeutique et à permettre d’interrompre le traitement médical s’il est jugé disproportionné par rapport à l’amélioration attendue.
En 2012, un rapport dit Rapport Sicard (Commission présidentielle de réflexion sur la fin de vie en France, Penser solidairement la fin de vie. Rapport à François Hollande, Président de la République française, 18 décembre 2021) dénonce l’accès insuffisant aux soins palliatifs et expose que cette loi est peu, mal ou pas appliquée.
En 2016, la loi Leonetti est abrogée et remplacée par la Loi n° 2016-87 du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie, dite loi Leonetti-Claeys. Cette loi, en vigueur actuellement, interdit "l’obstination déraisonnable" et "la prolongation artificielle de la vie" par le corps médical. Elle permet une sédation profonde et continue jusqu’au décès du malade.
En 2021, une proposition de loi visant donnant le droit à une fin de vie libre et choisie a été débattue à l’Assemblée nationale en France, mais sans aboutir.

D 3 mai 2021    AAnne-Laure Zwilling

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact