eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Roumanie » Questions et débats actuels » 2021 » Le rituel du baptême orthodoxe en question

Le rituel du baptême orthodoxe en question

  • Février 2021

Un enfant d’un mois et demi est décédé à la suite du rituel du baptême, qui implique pour les orthodoxes une immersion totale dans l’eau bénite. L’enfant a très probablement inhalé de l’eau après une mauvaise manœuvre du prêtre. Une enquête pénale a été ouverte, le prêtre étant soupçonné d’homicide. Il a été suspendu de ses fonctions religieuses jusqu’à la fin de l’enquête des autorités laïques.

À la suite de ce cas tragique, qui a également attiré l’attention de la presse internationale, plus de 60 000 personnes ont signé une pétition appelant à un changement dans le rituel du baptême orthodoxe. Ce qui est surprenant est le désaccord entre certains membres du Saint Synode de l’Église orthodoxe roumaine. Une première réaction a été que rien ne serait modifié, car le rituel du baptême a été établi par les conciles œcuméniques. Par la suite, certaines voix ont suggéré qu’une révision serait possible.

Clarifications sur le rituel du baptême orthodoxe

Pour les chrétiens, le baptême est la première condition du salut. Par le baptême viennent la mort du vieil homme et sa renaissance à la vraie vie en Christ, le nouvel homme. Par le baptême, le péché ancestral et tous les péchés commis auparavant (concernant les adultes) sont lavés. Le baptisé reçoit le Saint-Esprit et devient membre de l’Église.

L’Église orthodoxe pratique le pédobaptisme (baptême des enfants), suivant les directives du canon 110 du Synode de Carthage (419), l’une des raisons étant que les enfants ne doivent pas mourir non baptisés. Le rituel du baptême implique l’immersion totale du bébé trois fois dans l’eau bénite au nom de la sainte Trinité. L’eau bénite dans laquelle l’enfant baptisé est immergé représente le tombeau du Christ, le retrait de l’enfant de l’eau bénite représente la résurrection du Christ. Ainsi, l’enfant baptisé accède comme le Christ à la nouvelle vie, purifié du péché ancestral. Certains théologiens et canonistes orthodoxes sont même d’avis que si le rituel n’est pas strictement respecté – 3 immersions de l’enfant dans l’eau bénite – le baptême n’est pas valable.

D 10 février 2021    AGabriel Birsan

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact