eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Irlande > Religion et société > Action sociale et religion

Action sociale et religion

Action sociale et religion en Irlande

Les infrastructures de protection sociale irlandaises sont basées sur une économie mixte d’assistance combinant la protection sociale de l’État, des services communautaires volontaires partiellement financés par l’État, et des services fournis par les institutions religieuses. Dans le passé, l’Église catholique a été fortement impliquée dans la mise en œuvre de l’aide sociale à travers un réseau national d’institutions telles que les maisons mère-enfant, les maisons d’éducation et les écoles industrielles. Ces institutions sont maintenant fermées, mais dans les années 2000, des enquêtes menées par l’État et les médias à propos de la gestion par l’Église de ces institutions pendant plusieurs décennies ont révélé au public une histoire tragique de maltraitance d’enfants et d’adultes vulnérables par certains membres du personnel religieux.

L’implication quotidienne des religieux dans la protection sociale est aujourd’hui considérablement réduite. Les religieux continuent cependant de jouer un rôle prophétique important s’agissant des besoins des groupes de la société délaissés par l’État, tels que les sans-domiciles et les consommateurs de drogues. Le personnel appartenant à des congrégations et ordres religieux est particulièrement actif dans ce domaine. Pour ne citer que deux exemples, le travail des membres du Irish Jesuit Centre for Faith and Justice (centre jésuite irlandais pour la foi et la justice) comprend la prise en charge de jeunes sans-abri et Social Justice Ireland (justice sociale en Irlande )— un groupe de coordination des congrégations et ordres religieux — élève une voix critique quant aux dispositions de la politique sociale de l’État.

9 octobre 2012