eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Turquie > Droit et religion > Dispositions > Ecole

Ecole

L’instruction religieuse

Dès le début de la République, à côté d’un enseignement unifié, plusieurs initiatives ont concerné l’instruction religieuse, l’objectif étant de créer une religiosité spécifique à la Turquie en rupture avec (...)

Dès le début de la République, à côté d’un enseignement unifié, plusieurs initiatives ont concerné l’instruction religieuse, l’objectif étant de créer une religiosité spécifique à la Turquie en rupture avec l’ancien régime. Dans ce cadre, une loi visant l’unicité de l’éducation sur l’ensemble du territoire turc a été votée le 13 mars 1924. Dans le même temps, toutes les madrasas de l’ancien régime ont été fermées et remplacées par 29 "écoles d’imams et de prédicateurs". Parallèlement, une Faculté de théologie a été ouverte au sein de l’Université d’Istanbul.

8 octobre 2012

Un enseignement religieux obligatoire

L’article 24 de la constitution turque énonce que "L’éducation et l’enseignement religieux et éthique sont dispensés sous la surveillance et le contrôle de l’Etat. L’enseignement de la culture religieuse (...)

L’article 24 de la constitution turque énonce que "L’éducation et l’enseignement religieux et éthique sont dispensés sous la surveillance et le contrôle de l’Etat. L’enseignement de la culture religieuse et de la morale figure parmi les cours obligatoires dispensés dans les établissements scolaires du primaire et du secondaire. En dehors de ces cas, l’éducation et l’enseignement religieux sont subordonnés à la volonté propre de chacun et, en ce qui concerne les mineurs, à celle de leurs représentants légaux."
Seuls en sont dispensés les membres des trois minorités reconnues, c’est-à-dire les Grecs, les Arméniens et les Juifs. En revanche, les enfants alévis sont obligés de suivre cette instruction au sunnisme.
Depuis les réformes successives dans les années 2010, la religion musulman sunnite a une place prépondérante dans l’enseignement public. Le pouvoir de tendance islamiste a introduit des cours « optionnels » sur la vie du prophète et autres matières religieuses. Depuis 2011, approximativement le tiers des écoles publiques secondaires normales ont été transformées en écoles d’imams et de prédicateurs.

Pour en savoir plus, voir Nurcan Kaya, Forgotten or assimilated Minorities in the education system of Turkey, Minority Rights Group International, 2009.

6 juin 2016