eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Suisse > Données socio-religieuses > Principales religions et Eglises

Principales religions et Eglises

Panorama des communautés religieuses en Suisse

En juillet 2011 est paru le rapport final de l’enquête du Programme national de recherche 58 Religion, Etat et société dressant un panorama des communautés religieuses en Suisse (caractéristiques, (...)

En juillet 2011 est paru le rapport final de l’enquête du Programme national de recherche 58 Religion, Etat et société dressant un panorama des communautés religieuses en Suisse (caractéristiques, activités et développement) : Jörg Stolz, Mark Chaves, Christophe Monnot, Laurent Amiotte-Suchet, Die religiösen Gemeinschaften in der Schweiz : Eingenschaften, Aktivitäten, Entwicklung, Université de Lausanne, ISSRC, 2011.
Ce rapport fournit les chiffres suivants :

Religion chiffre %
Catholiques romains 1750 30.5 %
Eglises évangéliques libres 1423 24.8%
Réformés 1094 19.1 %
Autres groupes chrétiens 399 7.0 %
Musulmans 315 5.5 %
Hindous 189 3.3 %
Bouddhistes 142 2.5 %
Orthodoxes 58 1.0 %
Catholiques chrétiens 35 0.6 %
Juifs 33 0.6 %
Autres groupes religieux 296 5.2 %
Total 5734 100.0 %

Voir aussi : Xavier Pilloud, Célia Francillon, La religiosité des chrétiens en Suisse et l’importance des Eglises dans la société actuelle, Rapport du PNR 58, 2011

8 octobre 2012

Le paysage religieux en Suisse

Le chercheur suisse Claude Bovay a effectué l’analyse détaillée des résultats du recensement sur le plan religieux ; il a également étudié leur évolution de 1970 à 2000. Il résulte de ce travail un (...)

Le chercheur suisse Claude Bovay a effectué l’analyse détaillée des résultats du recensement sur le plan religieux ; il a également étudié leur évolution de 1970 à 2000. Il résulte de ce travail un rapport de 130 pages, intitulé "Le paysage religieux en Suisse", qui contient les analyses ainsi que de nombreux tableaux statistiques.
Le site Religioscope propose une présentation rapide de cet ouvrage ; le texte intégral de l’étude peut être téléchargé sur le site de l’Office fédéral de la statistique.
Dans un article paru en mai 2016, Jörg Stolz et Anaïd Lindemann offrent une analyse basée sur les dernières recherches sur la diversité religieuse, qui retrace son évolution et décortique les phénomènes de sécularisation et de pluralisation au sein de la société suisse (« La pluralisation, la sécularisation et le religieux dans les débats publics », Terra cognita 28, 2016).

Voir aussi OFS, "Evolution du paysage religieux" et "Appartenance religieuse 2013-2015", 2017.

9 mai 2017

Paysage religieux en Suisse - recensement 2015

D’après les résultats du recensement fédéral de la population qui cumule des données de 2013 à 2015, 68,5% des personnes résidant de façon permanente en Suisse âgées de 15 ans au moins ont déclaré (...)

D’après les résultats du recensement fédéral de la population qui cumule des données de 2013 à 2015, 68,5% des personnes résidant de façon permanente en Suisse âgées de 15 ans au moins ont déclaré appartenir à une communauté chrétienne, contre 79,3% en 2000, selon la répartition suivante :

- 37,7 % Église catholique romaine,
- 25,5 % Église nationales protestantes,
- 2,7 % Églises évangéliques libres et autres communautés protestantes,
- 2,3 % Église chrétienne-orthodoxe,
- 0,9 % autres Églises chrétiennes.

Les deux grandes Églises nationales - catholique romaine et protestante - restent donc encore majoritaires, même si elles enregistrent une baisse du nombre de fidèles (Église catholique romaine : -4,7% depuis 2000 / Église réformée : -9,1% depuis 2000). Ce recul s’explique notamment par le fait que de plus en plus de personnes sortent de leur Église d’origine car elles ne ressentent plus de sentiment d’appartenance. En effet, lors de ce même recensement, 23,1% de la population résidante en Suisse s’est déclarée "sans appartenance religieuse", contre 11,1 en 2000, 7,4% en 1990 et 1,1% en 1970. Soulignons au passage que le nombre de désaffiliations est beaucoup plus élevé chez les réformés que chez les catholiques. Seul 1,3% des personnes n’ont pas répondu à la question de l’appartenance religieuse.

Quant aux autres traditions religieuses en Suisse, le recensement de l’OFS indique la répartition suivante :

- 0,2 % communautés juives,
- 5,1 % communautés islamiques,
- 0,5 % communautés bouddhistes,
- 0,5 % communautés hindouistes,
- 0,3 % autres communautés religieuses.

Ces chiffres indiquent un pourcentage stable pour les communautés juives, qui était également de 0,2% en 2000, et une légère hausse des pourcentages des communautés bouddhistes et hindouistes, qui étaient de 0,3% et 0,4% respectivement. Quant à l’islam, une augmentation de 0.8% est enregistrée entre 2000 et 2015. Enfin, le nombre de personnes se réclamant d’autres communautés religieuses a augmenté de 0,2% depuis 2000.

Source des données :
- recensements de l’Office Fédéral des Statistiques, Répartition religieuse, 2013-2015.
Voir aussi :
- Pratiques et croyances religieuses et spirituelles en Suisse, 1ers résultats de l’Enquête sur la langue, la religion et la culture 2014, Neuchâtel, 2016.
- Jean-François Mayer, Recherches : ce que croient les Suisses aujourd’hui, Religioscope, 28 mai 2016.

mis à jour par Anaïd Lindemann
20 juin 2017