eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Autriche > Repères historiques > Parcours historique

Parcours historique

Un changement d’identité confessionnelle

De longs siècles durant, l’Autriche a été jusqu’au début des Temps modernes un pays chrétien et catholique. D’autres confessions, à l’exception des juifs, n’étaient guère représentées sur le territoire de (...)

De longs siècles durant, l’Autriche a été jusqu’au début des Temps modernes un pays chrétien et catholique. D’autres confessions, à l’exception des juifs, n’étaient guère représentées sur le territoire de l’Autriche actuelle : ceux-ci, précisément, ont subi un sort extrêmement mouvementé entre persécution et tolérance.
Ce n’est qu’au 16e siècle que cette homogénéité confessionnelle chrétienne se transforma par suite de la Reforme : à la charnière des 16e et 17e siècles, de vastes parties de l’Autriche actuelle devinrent majoritairement protestantes. Dans le courant de la Contre-Reforme des Habsbourg, le pays redevint catholique après la fin de la guerre de Trente Ans. A l’époque de l’empereur Joseph II, la religion catholique était considérée comme dominante ; les protestants luthériens et reformes ainsi que les orthodoxes étaient tolérés ; ceci valait aussi pour les juifs.

6 juillet 2012

Vers la tolérance religieuse

L’idée de la tolérance et de l’égalité de droits ne commença essentiellement à s’imposer qu’à partir de l’année 1848 et se concrétisa dans la Loi fondamentale de l’Etat du 21 décembre 1867 relative aux droits (...)

L’idée de la tolérance et de l’égalité de droits ne commença essentiellement à s’imposer qu’à partir de l’année 1848 et se concrétisa dans la Loi fondamentale de l’Etat du 21 décembre 1867 relative aux droits généraux des citoyens. Cette loi fondamentale de l’Etat contient notamment une disposition accordant des droits fondamentaux déterminés à chaque Eglise ou Société religieuse reconnue par la loi. Ce ne fut toutefois que dans la Loi de reconnaissance de 1874 que se concrétisa la façon dont cette "reconnaissance par la loi" peut être obtenue. La première réglementation aux termes de cette Loi de reconnaissance de 1874 fut adoptée en 1877 pour l’Eglise vieille-catholique.
Le régime des Communautés cultuelles ou Consistoires israélites se fondait avant 1890 sur des bases juridiques très diverses, dont l’hétérogénéité fut éliminée par une réglementation uniforme valant pour l’Autriche toute entière dans la Loi sur les Israélites de 1890.

6 juillet 2012

La présence de l’islam

En conséquence de l’occupation et de l’annexion de la Bosnie-Herzégovine, de plus en plus d’adeptes de l’islam vinrent s’installer sur le territoire de l’actuelle Autriche, de sorte que cette association (...)

En conséquence de l’occupation et de l’annexion de la Bosnie-Herzégovine, de plus en plus d’adeptes de l’islam vinrent s’installer sur le territoire de l’actuelle Autriche, de sorte que cette association religieuse fut reconnue en 1912. Au cours des dernières décennies du 20e siècle, le nombre de musulmans a fortement augmenté, à cause de l’afflux de travailleurs migrants d’ex-Yougoslavie et de Turquie.

20 juillet 2012

La diversité religieuse actuelle

Dans le courant du 20e siècle, de nombreuses personnes des confessions les plus diverses vinrent en Autriche, et s’efforcèrent d’obtenir la reconnaissance de leur association religieuse au niveau (...)

Dans le courant du 20e siècle, de nombreuses personnes des confessions les plus diverses vinrent en Autriche, et s’efforcèrent d’obtenir la reconnaissance de leur association religieuse au niveau public. Celle-ci leur fut accordée, suivant les termes de la Loi de reconnaissance de 1874. Il existe aujourd’hui en Autriche 13 religions et associations religieuses reconnues par la loi.

20 juillet 2012