eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Roumanie > Repères historiques > Parcours historique

Parcours historique

Le processus d’indo-européisation de l’espace carpato danubien pontique

Le processus commence lors du passage à l’époque du bronze par la migration des communautés d’éleveurs de moutons indo-européens dans ces régions. Apparition du peuple thrace.
Pendant l’époque du fer, (...)

Le processus commence lors du passage à l’époque du bronze par la migration des communautés d’éleveurs de moutons indo-européens dans ces régions. Apparition du peuple thrace.
Pendant l’époque du fer, les Thraces se divisent en deux branches : les Thraces proprement dits (au nord) et les Daco-Gètes (au sud) –ancêtres du peuple roumain.
Au premier siècle avant Jésus Christ apparaît l’Etat de la Dacie.

28 septembre 2012

La romanisation du peuple dace

101-106 après Jésus Christ : après les deux guerres contre les Romains (sous l’empereur romain Trajan), le territoire de la Dacie est conquis. Dès ce moment, le processus de romanisation des Daces (...)

101-106 après Jésus Christ : après les deux guerres contre les Romains (sous l’empereur romain Trajan), le territoire de la Dacie est conquis. Dès ce moment, le processus de romanisation des Daces commence.
271 : l’Empire romain retire son armée des territoires.
Après cette date et pendant quelques siècles, la formation du peuple roumain se réalise dans l’espace carpato danubien pontique, résultat de la symbiose de deux composantes ethniques : les Daces et les Romains. En même temps se forme la langue roumaine qui est une langue néo-latine. La plupart des historiens soutiennent que le processus de la formation de la langue roumaine s’est achevé au 8ème siècle.

28 septembre 2012

La formation des États médiévaux roumains

La Transylvanie (région de l’Ouest de la Roumanie) s’est formée en deux étapes : IXème siècle-deuxième moitié du 11ème siècle : apparition des formations politiques organisées en "voïvodats". Occupation des (...)

La Transylvanie (région de l’Ouest de la Roumanie) s’est formée en deux étapes :

- IXème siècle-deuxième moitié du 11ème siècle : apparition des formations politiques organisées en "voïvodats". Occupation des territoires par le Royaume hongrois.
- Deuxième moitié du 11ème siècle-13ème siècle : organisation du territoire par l’apparition des formations administratives territoriales sous l’autorité des rois hongrois.

Le Pays Roumain de la Valachie (la région situé au sud de la Roumanie), s’est formé en trois étapes :

- les formations politiques existantes (Knezates et voïvodats) essayent de s’unifier et de s’organiser dans un État. L’action échoue à cause de conditions non favorables, vers 1277.
- l’unification des formations politiques est réalisée sous l’autorité du Basarab Ier, prince local, (1310-1352).
- consolidation de l’État déjà formé par l’apparition des institutions internes, et affirmation externe comme un État fort et bien organisé (1400).

La Moldavie (La région de l’Est de la Roumanie), s’est formée en trois étapes :

- 1353 : apparition de la Marche, structure organisatrice sous la direction du voïvode Dragos, qui englobe les structures locales populaires déjà existantes.
- révolte des Roumains de Maramures (région situé au Nord de la Transylvanie) sous la direction du voïvode Bogdan qui quitte la région pour aller en Moldavie. 1359 : Bogdan et sa petite armée arrivent en Moldavie et conquièrent ces territoires.
- organisation territoriale par la consolidation des institutions de L’état Moldave (fin du XIV-ème siècle)

Dobroudja ( région situe au bord de la Mer Noire) :

- 1346 : il existait déjà un État sous la direction de Balica, voïvode local.
- 1388 : le voïvode du Pays roumain de la Valachie, Mircea cel Bãtrân (Mircea l’Ancien), annexe Dobroudja à son territoire.

28 septembre 2012

La vie politique et religieuse du 14ème au 16ème siècle

La religion chrétienne orthodoxe est la religion historique du peuple roumain depuis ses origiens. C’est l’apôtre Andrei, au premier siècle, qui a réalisé les premiers conversions parmi les pêcheurs de (...)

La religion chrétienne orthodoxe est la religion historique du peuple roumain depuis ses origiens. C’est l’apôtre Andrei, au premier siècle, qui a réalisé les premiers conversions parmi les pêcheurs de la régions du Dobroudja, au bord de la Mer Noire.

Organisation de l’Eglise Orthodoxe :

Valachie :

- 1359 : proclamation de la Métropole de Valachie avec le siège à Curtea de Arges, la capitale du pays.
- 1370 : proclamation de la Métropole de Séverin.
- 1503 : proclamation de l’évêché de Râmnic et de Buzău.

Moldavie :

- 1401 : proclamation de la Métropolie de Suceava
- 1401 : proclamation de l’Evêché de Roman
- 1471 : proclamation de l’Evêché de Rădăuţi
- 1597 : proclamation de l’Evêché de Huşi

Transylvanie :

La région est organisée jusqu’en 1541 comme voïvodat soumis au roi de Hongrie, mais avec une large autonomie administrative et politique. Pendant la période 1541-1688 la Transylvanie devient principauté autonome sous la suzeraineté de l’empire Ottoman.
L’Eglise Orthodoxe est représentée par un grand nombre d’églises et de monastères dans les provinces de Maramures, Făgăraş, Bârsa, Hunedoara, etc. Elles sont sous la juridiction des évêques du sud et de l’est des Carpates et, après l’organisation des métropoles de Valachie et de Moldavie, sont entrées sous leur juridiction.
Parmi les plus importants voïvodes roumains des 14-16ème siècles, nous pouvons mentionner : Mircea l’Ancient (Mircea cel Bătrân :1386-1418), Alexandre le Bon (Alexandru cel Bun :1400-1432), Iancu de Hunedoara (1441-1456), Vlad l’Empaleur (Vlad Tepes : 1448,1456-1462,1476), Étienne le Grand surnommé "athlète de Jésus Christ" (Ştefan cel Mare : 1457-1504), etc.

28 septembre 2012

La vie politique du 17ème au 19ème siècle

1600 : première unification des trois provinces roumaines : Valachie, Moldavie et Transylvanie, sous le voïvode Michel le Brave (Mihai Viteazul - 1593-1601). L’unité a résisté une année, jusqu’à (...)

- 1600 : première unification des trois provinces roumaines : Valachie, Moldavie et Transylvanie, sous le voïvode Michel le Brave (Mihai Viteazul - 1593-1601). L’unité a résisté une année, jusqu’à l’assassinat de Mihai (1601).
Les plus importants règnes des 17-18ème siècles (en Valachie – la région du sud de la Roumanie), sont celles de : Matei Basarab (1632-1654), Vasile Lupu (1634-1653), Aerban Cantacuzino (1678-1688), Constantin Brâncoveanu (1688-1714), etc.
- 1711 : début du régime phanariote (grec) en Moldavie et, en 1716, en Valachie.

Transylvanie :

Jusqu’à 1541, la Transylvanie était un voïvodat autonome soumis au roi hongrois.
- 1541-1683 : Principauté autonome sous la domination de l’Empire Ottoman.
- 1683 : le régime des Habsbourgs s’installe en Transylvanie, jusqu’à 1765 quand la province devient Grande principauté autonome dans l’Empire des Habsbourgs.

Moldavie :

- 1812 : après la guerre russo-turque, le territoire roumain situé à l’est de la Roumanie est annexé à l’Empire russe sous le nom de Bessarabie.

Valachie :

- 1821 : révolution dirigée par Tudor Vladimirescu, un noble local, contre le régime phanariote. Le régime phanariote est aboli.
- 1848-1849 : révolution de Moldavie, Valachie et Transylvanie.

28 septembre 2012

L’apparition et la consolidation de l’État roumain moderne (1859-1881)

1859 : unification des principautés roumaines de Valachie et Moldavie, par l’élection dans les deux pays du même candidat, prince local, Alexandru Ioan Cuza. La nouvelle formation étatique portera le (...)

1859 : unification des principautés roumaines de Valachie et Moldavie, par l’élection dans les deux pays du même candidat, prince local, Alexandru Ioan Cuza. La nouvelle formation étatique portera le nom de "Roumanie".
1866 : installation de la monarchie en Roumanie par l’élection d’un prince étranger (originaire du sud-ouest de l’Allemagne), Carol I de Hohenzollern-Sigmaringen. Première Constitution roumaine sous l’autorité du prince Carol Ier de Hohenzollern Sigmaringen.
1881 : la Roumanie devient Royaume.
1877 : Guerre d’Indépendance : la Roumanie devient indépendante à l’égard de l’Empire Ottoman.

28 septembre 2012

La Roumanie pendant la période 1916-1948

1914 : décès du roi Carol Ier. Le roi Ferdinand Ier (neveu, descendant de la même famille princière allemande Hohenzollern) est le successeur du roi Carol Ier. 1916–1918 : la Roumanie participe à la (...)

1914 : décès du roi Carol Ier. Le roi Ferdinand Ier (neveu, descendant de la même famille princière allemande Hohenzollern) est le successeur du roi Carol Ier.
1916–1918 : la Roumanie participe à la première Guerre mondiale.
Avril 1918 : unification de la Bessarabie avec la Roumanie.
1er décembre 1918 : création de la Grande Roumanie par union de la Roumanie avec la Transylvanie.
1923 : nouvelle Constitution de la Roumanie adoptée sous le règne du roi Ferdinand Ier.
1934-1937 : la Roumanie connaît un très grand développement économique (1ère place en Europe et le 6ème au monde pour l’exportation de pétrole ; 4ème place en Europe pour la production de blé).
1926 : le prince héritier Carol II renonce au trône et quitte la Roumanie.
Juillet 1927 : mort du roi Ferdinand. Michel (Mihai I) est déclare roi, mais comme il est mineur, le pays est dirigé par une régence composée par le prince Nicolas de Hohenzollern, le Patriarche Miron Cristea et Gheorghe Buzdugan le président de la Haute Cour de Cassation et de Justice.
1930 : le roi Carol II reviens en Roumanie et reprend le trône.
1938-1940 : instauration de la dictature royale de Carol II.
28 juin 1940 : la Roumanie perd les territoires du Nord-Est (la Bessarabie, la Bucovine et le Pays de Herta) en faveur de la Russie.
30 août 1940 : Dictat de Vienne, la Roumaine est obligée de céder à la Hongrie le nord-ouest de la Transylvanie.
7 septembre 1940 : Traité de Craiova, la Roumanie cèdele Quadrilatère (le sud de Dobroudja), à la Bulgarie.
6 septembre 1940 : Carol II renonce au trône en faveur de son fils Michel le I-èr.
24 janvier 1941 : le général Antonescu déclare la dictature militaire. La Roumanie oriente sa politique (au début du deuxième guerre mondiale) en direction de l’Allemagne.
Juin 1941 : la Roumaine combat à côté de l’Allemagne dans la guerre contre l’U.R.S.S.
23 août 1944 : le maréchal Antonescu est arrêté et le roi Michel proclame la monarchie constitutionnelle. La Roumanie change son orientation militaire et politique et continue la guerre du coté des Alliés, contre le fascisme.
Novembre 1946 : élections en Roumanie. Les communistes falsifient les résultats et obtiennent la victoire.
30 décembre 1947 : le roi Michel est obligé d’abdiquer. Le Parti Communiste prend le pouvoir politique absolu, toute autre orientation politique étant interdite, et la Roumanie devient République.

28 septembre 2012

La Roumanie et le communisme

1948 : la Roumanie est gouvernée par le Parti Communiste dont Gheorghe Gheorghiu-Dej est le président (1948–1965). Le Parlement est dissout et le pays est dirigé par la Grande assemblée nationale ; (...)

1948 : la Roumanie est gouvernée par le Parti Communiste dont Gheorghe Gheorghiu-Dej est le président (1948–1965). Le Parlement est dissout et le pays est dirigé par la Grande assemblée nationale ; les partis historiques ont été dissouts et leurs dirigeants assassinés ou emprisonnés.
30 août 1948 : organisation de la Securitate (la police politique).
Mars 1965 : Nicolae Ceaucescu est élu Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste roumain et dirige la Roumanie.
Juillet 1945 : le P.M.R. (Parti des Ouvriers Roumains) devient le Parti Communiste Roumain (PCR).
21 août 1965 : la République Populaire Roumaine devient la République Socialiste de Roumanie (RSR).
9 décembre 1967 : N. Ceauºescu devient Président du Conseil d’État.
Mars 1974 : la Grande assemblée nationale proclame N. Ceaucescu président de la République Socialiste de Roumanie (RSR).
21 août 1968 : N. Ceaucescu organise une grande assemblée populaire contre l’intervention militaire des Etats du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie. Par ce geste, il gagne la sympathie de l’Occident et surtout des Etats-Unis d’Amérique.
Entre 1980 et 1989 : la Roumanie traverse une grave crise économique, résultat d’une politique communiste centralisée aberrante en vue de payer la dette extérieure du pays à tout prix : manque accru des produits de première nécessité, persécution des intellectuels, rationalisation de l’essence et de l’électricité, attitude agressive contre l’Eglise, démolition des églises, démolition des villages, répression des grèves des mineurs en 1977 et des ouvriers du Brasov en 1987.

28 septembre 2012

La chute du communisme

1987-1989 : Ceausescu rejette les propositions de Gorbatchev pour instaurer les réformes de perestroïka et glasnost. 17 décembre 1989 : à Timisoara, commence la Révolution roumaine contre le régime (...)

1987-1989 : Ceausescu rejette les propositions de Gorbatchev pour instaurer les réformes de perestroïka et glasnost.
17 décembre 1989 : à Timisoara, commence la Révolution roumaine contre le régime communiste. La Révolution roumaine a été la seule révolution sanglante de toute l’espace anciennement communiste de l’Est de l’Europe.
22 décembre 1989 : à Bucarest, sous la pression des manifestants, la famille Ceausescu est arrêtée et le 25 décembre 1989, Nicolae et Elena Ceausescu sont exécutés, après un jugement très rapide.
9 février 1990 : le Conseil provisoire d’union nationale, première structure démocratique après la période communiste, arrive au pouvoir.

28 septembre 2012

La Roumanie et les institutions internationales

7 octobre 1993 : la Roumanie devient membre du Conseil de l’Europe.
29 mars 2004 : la Roumanie devient membre de l’OTAN.
1er janvier 2007 : la Roumanie devient membre de l’Union (...)

7 octobre 1993 : la Roumanie devient membre du Conseil de l’Europe.
29 mars 2004 : la Roumanie devient membre de l’OTAN.
1er janvier 2007 : la Roumanie devient membre de l’Union Européenne.

28 septembre 2012