eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Portugal > Repères historiques > Chronologie

Chronologie

Les dates essentielles de l’histoire du Portugal

9e-8e siècles avant JC : les premiers Phéniciens, Juifs et Grecs arrivent au Portugal.
3e-2e siècles avant JC : début de la colonisation romaine.
2e siècle après JC  : les premières communautés chrétiennes s’installent au Portugal.
5e-7e siècles : royaumes suèves et wisigoths (chrétiens, Wisigoths étaient des chrétiens aryens)
711 : les Arabes envahissent le Portugal et apportent leur culture.
8e-15e siècles : Reconquista chrétienne (reconquête)
12e siècle : le Portugal est érigé en Royaume (1179 – bulle papale Manifestis probatum).
1496/97 : conversion forcée des Juifs au catholicisme.
1536 : début de l’Inquisition au Portugal.
1820 : Révolution libérale et début de la monarchie constitutionnelle (inspirés de la Révolution française et du constitutionnalisme britannique et américain).
1821 : fin de l’Inquisition portugaise.
1822 : Constitution : séparation des pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires. « La religion de la nation portugaise est catholique apostolique et romaine. Mais les étrangers sont autorisés à pratiquer leur religion dans la sphère privée » (article 25).
1910 : révolution républicaine et sécularisation de l’Etat.
1911 : Loi de séparation entre l’Etat et l’Eglise. La liberté religieuse pour les communautés protestantes établies depuis le 19e siècle, comme pour les autres groupes, est reconnue plus tardivement comme pour les spirites, disciples d’Allan Kardec.
1917  : Apparitions de la Vierge Marie à Fatima.
1926 : Révolution du 28 mai - dictature militaire basée sur la conception présidentielle autoritaire et anti-parlementaire de l’Etat. A l’origine de l’« Estado Novo ». Salazar devient ministre des Finances en 1928.
1932 : début de l’« Estado Novo » (Etat Nouveau) et de la dictature salazariste qui prendra fin en 1974 au moment de la Révolution des œillets.
1933 : La Constitution maintient la séparation entre l’Eglise et l’Etat mais déclare l’identité catholique et les valeurs morales de la nation portugaise, ce qui affecte les groupes religieux minoritaires (les spirites et témoins de Jéhovah sont persécutés).
1940 : Concordat et accord missionnaire entre l’Etat portugais et le Saint-Siège.
1961 : Début de la guerre colonial. En conséquence, les relations avec le Vatican deviennent tendues et certains secteurs de la société catholique s’opposent au Régime.
1971 : Première loi sur la liberté religieuse (après la mort de Salazar et une période moins stricte).
1974 : Révolution d’« Avril » et instauration d’un régime démocratique.
1976 : Constitution démocratique affirmant la neutralité de l’Etat en matière de religion. Elle établit la liberté religieuse à la fois dans la sphère privée et publique.
2001 : Nouvelle loi sur la liberté religieuse approuvée au Parlement.
2004 : Nouveau Concordat entre le Portugal et le Saint-Siège.

Source : Vilaça, Helena e Oliveira, Maria João (2015). Ethical Challenges of the Catholic Church in Portugal : the Case of Same-Sex-Marriage. In Dobbelaere, Karel & Perez-Agóte, Alfonso (Ed.) The Intimate. Polity and the Catholic Church : Laws about Life, Death and the Family in so-called Catholic Countries. Leuven, KADOC, Leuven University Press, p. 125-154.

Mis à jour par Helena Vilaça
28 septembre 2012