eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Pologne > Droit et religion > Dispositions > Ecole

Ecole

Statut de l’enseignement

Les Églises et les autres confessions religieuses sont soumises à des dispositions constitutionnelles selon lesquelles : “Les citoyens et les institutions ont le droit de créer des écoles primaires et secondaires, des établissements d’enseignement supérieur et des institutions de développement éducatif. Les conditions de création et d’administration des écoles non publiques, la participation des pouvoirs publics à leur financement, ainsi que les principes de l’encadrement pédagogique de ces écoles et des institutions de développement éducatif, doivent être déterminés par une loi” (art. 70, al. 3).

La Constitution établit que “La religion d’une Église ou d’une autre organisation religieuse légalement reconnue peut être enseignée dans les écoles, à condition de ne pas porter atteinte à la liberté de religion et de conscience” (art. 53, al. 4).

Le Tribunal constitutionnel polonais, dans son jugement du 30 janvier 1991, confirme que “les écoles polonaises ont un caractère laïque parce que l’enseignement de la religion est une affaire interne aux confessions religieuses et [que] les programmes de l’enseignement public ne suggèrent pas de point de vue religieux”.

L’enseignement de la religion est une affaire interne aux groupes et confessions religieux. Le programme de l’enseignement religieux est établi par les Églises et autres confessions religieuses. Les autorités des Églises et autres confessions religieuses sont libres de désigner leurs professeurs de religion. Conformément à la loi interne de l’Église catholique, un enseignant de religion doit obtenir une recommandation écrite délivrée par l’évêque afin de pouvoir enseigner.

Les enseignants de religion sont rémunérés par l’État. L’éducation religieuse dans les écoles publiques est facultative. Il est possible de choisir entre l’enseignement religieux et l’éthique. Le diplôme de fin d’études n’indique pas quel cours de religion l’élève a suivi.

Pour en savoir plus, voir l’article "Religion in public education - Poland" de Józef Krukowski (p. 383-398) in Gerhard Robbers (Hrsg.), Religion in Public Education – La religion dans l’éducation publique, Consortium européen pour l’étude des relations Églises-État, Trèves, 2011.

28 septembre 2012