eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Lettonie > Données socio-religieuses > Opinions et croyances religieuses

Opinions et croyances religieuses

Evolution religieuse

D’après une enquête du Docteur Solveiga Krumina-Konkova, directeur du Centre universitaire d’études religieuses de l’Institut de philosophie et sociologie (Université de Lettonie), la Lettonie comptait 339 408 luthériens évangéliques, 500 000 catholiques, 300 000 orthodoxes, 6147 baptistes, 70 000 vieux-croyants, 3927 adventistes du septième jour et 5576 communautés religieuses juives au début de l’année 1998. On comptait également 6000 pentecôtistes ainsi que 600 méthodistes, deux religions n’étant pas considérées comme des religions traditionnelles en Lettonie.

Nouveaux mouvements religieux

A l’heure actuelle, le nombre d’adhérents des nouvelles minorités spirituelles et religieuses est plutôt faible et représentait environ 1,5% du total des résidents permanents en 1997/1998 (2, 6 millions de personnes). Le fait que certaines personnes se tournent vers de nouvelles religions s’explique par leur quête d’identité. Comme ailleurs dans le monde, ce sont les jeunes qui contribuent à l’augmentation du nombre d’adeptes des nouvelles religions ; la Lettonie n’infirme en aucun cas cette règle. Toutefois, il est très fréquent en Lettonie que des personnes d’âge moyen et plus âgées rejoignent ces nouveaux mouvements religieux. La majorité de ces adeptes sont des russophones.

Les nouveaux mouvements les plus populaires sont des mouvements de la mouvance chrétienne et des congrégations charismatiques de la "nouvelle vague", comme "Jauna Paaudze" (La nouvelle generation), "Prieka Vests" [Message d’espoir], "Dzivibas Vards" (parole de vie et d’autres. L’Église néo-apostolique allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie est également active en Lettonie, ainsi que l’Église de Jésus Christ des saints des derniers jours (mormons), les témoins de Jéhovah et l’Église de l’Unification. Bien que cette dernière ne soit pas officiellement enregistrée en Lettonie en tant qu’organisation religieuse, elle développe ses activités par l’intermédiaire de plusieurs organisations non-gouvernementales enregistrées, par exemple " Sieviesu federacija par mieru pasaule " (Ligue féminine pour la paix dans le monde), " Gimenu federacija par mieru visâ pasaule " (Ligue de la famille pour la paix dans le monde). A l’heure actuelle, cette organisation, dont le noyau dur comprend 55 personnes, comprend environ 100 adhérents au total. D’après les chiffres communiqués par cette organisation, 10 "Festivals de la famille » se sont tenus en Lettonie. L’organisation collégiale CARP qui compte entre 40 et 50 personnes au total collabore également avec cette ligue. A elles deux, elles comptent environ 250 personnes. Actuellement, la CARP se présente comme une organisation luttant en faveur de la paix et de la lutte contre le sida.

En plus des organisations précédemment citées, il existe plusieurs autres groupes d’orientation chrétienne en Lettonie. Parmi les religions orientales, la principale organisation en Lettonie est l’Association internationale pour la conscience de Krishna. On trouve également le mouvement du Bhagavan Sri Sathya Sai Baban, la foi Baha’i, le mouvement Sahaj Marg, l’Université Brahma Kumaris, un centre Sukyo Mahikari, une congrégation Eckankar, la congrégation messianique « Joshua » ainsi que d’autres organisations d’inspiration orientale. Il existe de nombreuses autres religions très diverses en Lettonie. L’une d’entre elles, l’Eglise du dernier testament ou Congrégation Vissarion. Il s’agit d’une religion émergente qui s’apparente au messianisme russe. Les cultes sont célébrés uniquement en russe, mettant l’accent sur le rôle messainique de la Russie et de la langue russe pour l’unification des religions. Par conséquent, les adeptes de Vissarion en Lettonie proviennent principalement de la communauté russophone. Il n’existe pas de données précises en ce qui concerne les membres de ce mouvement.

27 septembre 2012