eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Lettonie > Repères historiques > Chronologie

Chronologie

Principaux événements historiques

9000 av. J.-C. : Arrivée des premiers habitants en terre lettonne après le retrait des glaciers.
Début 2000 av. J.-C. : Les proto-baltes (ancêtres des lettons modernes) s’établissent sur le territoire de la Lettonie.
900-début 1200 : Les groupes tribaux baltes (Couronniens, Latgaliens, Séloniens, Sémigaliens) commencent à former des communautés spécifiques.
Deuxième moitié des années 1100-1200 : Arrivée des marchands, missionnaires et croisés germains en Lettonie. La Livonie est fondée.
1048 : Les Danois construisent la première église chrétienne à Kurzeme.
1184 : Le moine augustin Meinhard de Segeberg commence à prêcher l’Evangile dans les territoires occupés par les Lives.
1186 : L’évêque de Brême Hartwig II consacre Meinhard évêque du nouvel évêché établi d’Ikskile. Il restera dans cette fonction jusqu’à sa mort en 1196.
1196 : Berthold de Hanovre, l’associé de Meinhard devient le prochain évêque d’Ikskile.
1199 : L’archevêque de Brême nomme Albert de Buxhoeveden, le troisième évêque d’Ikskile.
1201 : Fondation de la ville de Rīga.
1201 : L’évêque Albert déplace le Siège épiscopal à Riga.
1202 : L’évêque Albert établit l’ordre militaire des Chevaliers porte-glaive.
1203 : Kaupo de Turaida, chef des Lives et premier Livonien important à être baptisé, escorté par le moine Théodoric, rend visite au pape Innocent III à Rome.
1211 : L’évêque Albert consacre la nouvelle cathédrale de l’évêché (cathédrale du Dôme).
1215 : Le pape Innocent III donne le titre de Terra Mariana à Livonia.
1236  : Les troupes lithuanienne et sémigalienne détruisent conjointement les Chevaliers Porte-Glaives. Les vestiges de cet ordre ont été assimilés à l’Ordre teutonique et ont formés la branche locale du nom d’Ordre livonien.
1245 : Le pape Innocent IV, dans sa bulle, menace de punir l’Ordre livonien à cause de l’oppression des nouveaux chrétiens baptisés.
1255 : L’évêque de Riga, Albert II Suerbeer devient archevêque. La métropole de Riga a 3 évêchés en Livonie (Courland, Dorpat, Osel-Wiek) et 4 évêchés en Prusse.
Années 1500 : Guerre de Livonie (1558-1583). Le territoire letton est sous la domination polono-lituanienne. Les duchés du Kurzeme (Courlande-Sémigalle) et de la Livonie polonaise (Inflanty) sont formés.
1521 : Andreas Knöpken commence à preacher le luthéranisme à l’église Saint Pierre de Riga.
10 mars 1524 : la foule détruit les autels de l’église de Saint Pierre et de l’église de Saint Jacques.
2 avril 1524 : Tous les moines et prêtres catholiques sont chassés de Riga
1561 : fin de la Confédération de Livonie qui incluait la lettonie et l’Estonie après la défaite des troupes de la Russie muscovite.
1582 : Stephen Bathory, roi de Pologne, rend aux catholiques les églises de Saint Jacques et de Sainte Marie Madeleine de Riga. Les jésuites arrivent à Riga.
1585 : Publication du 1er livre imprimé en letton, Le Cathéchisme catholique du jésuite Pierre Canisius.
Années 1600 : Guerre polono-suédoise (1600-1629). Vidzeme (Livland) et Rīga sous domination suédoise. Rīga est la plus grande ville suédoise. Le duché du Kurzeme connaît une forte croissance économique.
1614 : Les jésuites s’établissent à Wenden (Cēsis).
1617 : Les catholiques obtiennent la liberté dans le Duché de Courland.
1659 : Les vieux-croyants arrivent dans le Duché de Courland.
1660 : La première maison de prières des vieux-croyants est construite près de Dinaburg (Daugavpils).
1699 : un monastère dominicain est fondé à Aglona.
Années 1700 : Grande Guerre du Nord (1700-1721). Vidzeme et Rīga tombent sous la domination russe. Latgale et le duché du Kurzeme sont annexés à la Russie.
1729 : Christian David, morave, arrive à Riga. Il s’installe dans le village de Herrnhut qui devient le centre du mouvement populaire qui va devenir l’Eglise morave.
1798 : Le diocese de Livonie-Courland-Piltene cesse d’exister. Latgale est ajouté à l’archidiocèse de Mogilev ; Courland et Semigalie au diocèse de Samogitia (aujourd’hui Kaunas).
1830 : Les autorités russes du tsar ferment le monastère dominicain à Pasiena et le monastère bernardin à Vilāni.
1836 : le vicariat de Riga est établi dans le cadre de l’Eglise orthodoxe russe.
1840 : Le monastère d’Aglona est transformé en centre de detention pour prêtres.
1850s-1870s : Renaissance nationale. Mouvement des Nouveaux-lettons (jaunlatvieši).
1855  : Le premier baptiste letton, Fricis Jekabsons, est baptisé en Lituanie.
1863 : Les autorités russes du tsar arrêtent toutes les communications directes entre les évêques et Rome ; les processions, les organisations religieuses et la catéchèse sont interdites ; la construction de nouvelles églises n’est pas autorisée ; le peuple n’a pas le droit d’aider les prêtres ; les latgaliens ont l’interdiction de publier des livres.
1870 : La première école baptiste voit le jour, reservée en priorité pour les enfants baptistes.
1885 : Création de l’Union baptiste balte.
1905-1907 : Révolution lettonienne.
1905 : Le tsar russe publie l’édit de “tolérance” qui abolit toutes les restrictions concernant l’Eglise catholique.
1908  : La première édition du journal catholique letton Dryva est publiée.
29 septembre 1918 : Le pape Benoît XV renouvelle le diocese de Riga.
18 novembre 1918 : Proclamation de la République de la Lettonie.
Juin 1920  : Le Vatican reconnaît la Lettonie de iure.
11 août 1920 : La Russie soviétique (plus tard l’URSS) et la République de Lettonie signent un traité de paix. La Russie reconnaît l’indépendance de la Lettonie et s’engage à renoncer à toutes prétentions sur le territoire de la Lettonie.
22 août 1920 : Le premier évêque d’orgine lettone, Antonijs Springovičs, est consacré.
1921-1923  : Suivant les prophéties de certains prêcheurs affirmant que la seconde venue du Christ aurait lieu au Brésil, environ 2300 baptistes lettons émigrent là-bas.
1921 : L’Eglise orthodoxe en Lettonie obtient l’autonomie du Patriarcat moscovite.
1922 : Un Concordat est signé entre le gouvernement letton et le Vatican.
1934 : l’archevêque de l’Eglise orthodoxe lettone et le dirigeant du parti de l’orthodoxe Jānis Pommers sont brutalement assassinés.
1936 : L’Eglise orthodoxe lettone dépend de la juridiction de Constantinople.
23 août 1939 : Pacte de non-agression entre l’URSS et l’Allemagne (surnommé "Pacte Molotov-Ribbentrop") : les deux Etats totalitaires divisent l’Europe de l’Est entre eux. Selon un protocole secret, la Lettonie, l’Estonie et plus tard la Lituanie, sont tous les trois sous la sphère d’influence soviétique.
5 octobre 1939 : Sous la menace d’une intervention armée, l’URSS oblige le gouvernement de la Lettonie à signer un accord permettant d’établir des bases armées soviétiques sur le territoire de la Lettonie (surnommé officiellement "accord d’assistance mutuel").
16 juin 1940 : En violation de tous les accords et traités entre les deux Etats, ainsi que des principes du droit international, l’URSS lance un ultimatum contre la Lettonie. Elle exige la formation d’un nouveau gouvernement pro-soviétique et annonce le déploiement immédiat de l’armée soviétique dans le pays.
17 juin 1940 : La Lettonie est occupée par les troupes soviétiques.
4 janvier 1941 : L’Eglise orthodoxe lettone dépend de la juridiction de Moscou. Le clergé letton est contraint de reconnaître que la juridiction de Constantinople est illégale.
14 juin 1941 : 15 424 lettons sont déportés de la Lettonie vers la Sibérie : l’élite politique et d’affaire de la Lettonie est perçue comme étant hostile au régime d’occupation. Parmi les déportés, il y a près de 100 enfants de moins de 1 an et plus de 3000 enfants âgés de moins de 16 ans.
1941-1945 : La Lettonie est occupée par le Troisième Reich allemand.
Mars 1943 : L’Allemagne enrôle les civils lettons dans son armée d’occupation.
1941-1944 : L’occupant allemand extermine plus de 90 000 civils lettons, principalement des Juifs.
Septembre 1944 : Un nombre important de clercs fuit la Lettonie et s’exile.
1944 : L’Eglise luthérienne évangélique s’établit en exil.
1944 : L’Eglise orthodoxe lettone s’établit en exil.
8 mai 1945 : Fin de la Deuxième Guerre mondiale. L’armée allemande capitule et l’occupation de l’URSS est rétablie sur le territoire de la Lettonie.
1945 : Tous les monastères et les organisations religieuses sont interdits. Des comités paroissiaux sont élus qui se chargent de la vie économique des églises. Ils rendent le bail des églises gratuit et illimité en créant des comités exécutifs.
1945-1956 : La lutte armée des partisans nationaux lettons contre la deuxième occupation soviétique s’étend à travers le pays.
25 mars 1949 : Plus de 43 000 individus innocents sont considérés comme des ennemis du rétablissement du régime soviétique et sont déportés vers la Sibérie.
1960 et s. : La cathédrale du Dôme est transformée en salle de concert, la cathédrale orthodoxe en un planétarium et un café.
1964  : Julijans Vaivods, un prêtre letton, prend part au Second Concile du Vatican à Rome.
18 novembre 1964 : A Rome, Julijans Vaivods est consacré évêque de Riga.
1975 : L’Eglise luthérienne évangélique de Lettonie décide d’ordonner des femmes pasteurs.
1983 : L’évêque et administrateur de Riga est nommé cardinal par le pape Jean-Paul II.
14 juin et 23 août 1987 : Premières grandes manifestations anti-soviétiques et anti-occupation à Rīga.
1988 : Les catholiques sont autorisés à publier le magazine Katoļu Dzeive.
1988 : Les missions baptistes sont renouvelées.
4 mai 1990 : Une déclaration restaurant l’indépendance après une période de transition est adoptée.
21 août 1991 : Restauration complète de l’indépendance de la Lettonie.
29 août 1991 : Le Vatican reconnaît la restauration de l’indépendance de la Lettonie.
Depuis 1993 : L’Eglise luthérienne évangélique de Lettonie arrête l’ordination des femmes.
1993 : le pape Jean-Paul II visite la Lettonie.
31 août 1994 : Les dernières troupes de l’armée d’occupation russe (ex-URSS) quittent la Lettonie.
2000 : un accord entre la République de Lettonie et le Vatican est signé.
Avril-mai 2004 : La Lettonie devient membre de l’OTAN et de l’Union européenne.
2006 : L’Ecole théologique de l’Eglise lettone et pomore des vieux-croyants ouvre.
28-29 novembre 2006 : La Lettonie accueille le sommet de L’OTAN.
2014 : La radio Marija Latvija est créée.
2016 : L’Eglise luthérienne évangélique de Lettonie établie officiellement que seuls les hommes peuvent être ordonnés pasteurs.

1er mars 2017