eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Italie > Droit et religion > Dispositions > Financement des cultes

Financement des cultes

Il existe trois types de financement des cultes

1. Un financement indirect, par le biais des contributions publiques pour les édifices cultuels, les activités sociales, les aumôneries, les enseignants et les écoles religieuses.
2. Un financement direct par la possibilité donnée aux citoyens italiens de destiner un pourcentage de leur impôt sur les revenus des personnes physique (8 pour mille) à une Eglise de leur choix parmi l’Eglise catholique et les confessions avec entente.
3. Un financement indirect de nature fiscale concernant la possibilité pour les fidèles catholiques et des confession avec entente de déduire de leurs impôts un pourcentage donné de leurs contributions volontaires aux églises admises à ce systeme de financement.

De façon générale, le financement public de l’Eglise catholique reste privilégié non seulement à cause de la volonté populaire (8 pour mille), mais aussi grâce au système de financement des aumôniers catholiques dans l’armée et dans les prisons et surtout des enseignants de la religion catholique dans les écoles publiques, choisis par les évêques et rétribués par l’Etat.

Par ailleurs, la différence de traitement entre confessions avec entente et confessions sans entente est très controversée.

27 septembre 2012