eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Hongrie > Données socio-religieuses > Appartenance et démographie religieuses

Appartenance et démographie religieuses

Appartenance religieuse - recensement de 2001

Catholique 5 558 961 54.5% - Catholique romain 5 289 521 51.9% - Catholique grec 268 935 2.6% Reformé (calviniste) 1 622 796 15.9% Luthérien 303 864 3.0% Juif 12 871 0.1% Autre 112 121 1.1% (...)

Catholique 5 558 961 54.5%
- Catholique romain 5 289 521 51.9%
- Catholique grec 268 935 2.6%
Reformé (calviniste) 1 622 796 15.9%
Luthérien 303 864 3.0%
Juif 12 871 0.1%
Autre 112 121 1.1%
- Orthodoxe 15 298 0.2%
- Orthodoxe roumain 5 598 0.1%
- Orthodoxe russe 3 502
- Orthodoxe grec 2 472
- Orthodoxe serbe 1 914
- Baptiste 17 705 0.2%
- Pentecôtiste 7 408 0.1%
- Unitarien 6 641 0.1%
- Adventiste 5 840 0.1%
- Autres chrétiens 24 340 0.2%
- Témoins de Jehovah 21 688 0.2%
- Musulmans 2 907
Sans confession 1 483 369 14.5%
Sans réponse 1 034 767 10.1%
Pas de données 69 566 0.7%
Total de la population 10 198 315 100%

Source : Hungarian Central Statistical Office, 2001.

Une analyse des croyances religieuses et de l’appartenance nationale en Europe centrale et orientale (mai 2017) est disponible sur le site de Pew Research Center (le rapport complet est disponible en pdf, en anglais).

20 septembre 2012

Commentaire

La proportion de personnes affiliées à une religion augmente avec l’âge. L’âge moyen de la population est de 39,22 ans ce qui correspond à l’âge moyen des catholiques grecs et des personnes appartenant (...)

La proportion de personnes affiliées à une religion augmente avec l’âge. L’âge moyen de la population est de 39,22 ans ce qui correspond à l’âge moyen des catholiques grecs et des personnes appartenant aux « autres » confessions. L’âge moyen des catholiques romains est de 41,69 ans, celui des calvinistes de 42,49 ans, celui des Luthériens de 44,79 ans, alors que l’âge moyen des personnes sans confession est de 28,85 ans et celui des personnes qui ne se prononcent pas de 34,61 ans.
De manière générale, les femmes se déclarent plus fortement affiliées à l’Eglise que les hommes. Les chiffres démontrent également un changement dans la répartition des confessions : le recul des protestants pendant un siècle (particulièrement des luthériens, qui vivent en diaspora et chez qui les mariages mixtes sont donc particulièrement nombreux) par rapport aux catholiques (particulièrement à la minorité catholique grecque) s’est poursuivi pendant les décennies communistes. L’appartenance aux confessions chrétiennes traditionnelles est plus importante dans les zones rurales que dans les villes. La proportion de personnes sans confession ou ne répondant pas à la question est la plus élevée à Budapest, tandis que ce pourcentage diminue avec la taille des villes.
Les femmes affirment une identité religieuse plus forte que les hommes : la plupart des religions comptent plus de fidèles femmes que d’hommes. Par conséquent, les hommes sont majoritaires parmi les personnes sans confession ou qui de se prononcent pas. On peut supposer que les Juifs et les adhérents des « nouveaux mouvements religieux » sont surreprésentés parmi les personnes ne se prononçant pas (selon certaines estimations, le nombres de Juifs serait dix fois plus élevé que le résultat du recensement). La population a déclaré appartenir en tout à plus de 260 communautés et croyances religieuses différentes. Il faut noter que, lors du recensement, la question était ouverte, il ne s’agissait pas de cocher une réponse parmi une liste préétablie.

Les informations ont été publiées avec les données concernant les régions, les municipalités, le statut marital et l’âge. Központi Statisztikai Hivatal, 2001. évi népszámlálás. 5. Vallás, felekezet. Budapest, Központi Statisztikai Hivatal 2002 ; Office hongrois de statistique, Recensement de la population 2001. 5. Religion, confession, Budapest, Hungarian Central Statistical Office, 2002.

20 septembre 2012