eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Grèce > Religion et société > Action sociale et religion

Action sociale et religion

L’Eglise de Grèce et l’action sociale

C’est surtout après la deuxième guerre mondiale que l’Eglise de Grèce a développé son travail social. En 1941, elle a créé une organisation nationale d’aide chrétienne. La législation 1977 (loi 590/1977) a restructuré le système de l’administration de l’Eglise vis-à-vis du role social officiel de l’Eglise, au travers d’une référence directe de l’Eglise en tant que partenaire officiel dans le domaine de protection sociale. Jusqu’aux années 70, le rôle social de l’Eglise orthodoxe grecque fut surtout de procurer de l’aide locale lors des moments de crise ou d’urgences nationales, dans le contexte de son oeuvre philanthropique et charitable.
Un étape importante qui a marqué un changement fut la conférence internationale sur la diaconie (service social) de l’Eglise, qui a eu lieu à l’Académie Orthodoxe de Crète en 1978. Les positions figurant dans les textes de cette conférence sont d’une grande importance pour le développement de la mission sociale de l’Eglise de Grèce. Au début des années 80 on constate un changement de la position de l’Eglise de Grèce avec une tendance à formuler une doctrine plus concrète sur la philanthropie et la diaconie et sur des diverses questions sociales. En 1977 l’Eglise a créé un Comite Synodal pour les questions sociales et, suite a l’élection de l’Archevêque de l’Eglise de Grèce (Christodoulos) à la fin des années 90, l’Eglise apporte une action sociale plus concrète en réponse aux questions et aux besoins sociaux. L’article 8 de la loi 2646/1998 confirmant l’Eglise en tant que membre officiel du Conseil Grec de Protection Sociale, est indicatif de son role plus actif dans le domaine d’action sociale. On note aussi la proposition en 2002 de l’Eglise de développer des initiatives sociales en collaboration avec l’Etat grec, financées par l’Union européenne.
Les activités et les programmes sociaux de l’Eglise de Grèce sont généralement mis en place au niveau national (au travers de 7 organismes centraux d’Eglise sous la direction du saint synode), au niveau régional (au travers de l’archidiocèse d’Athènes et les 80 autres métropoles) et au niveau local (au travers des paroisses et de divers monastères). Cependant, plusieurs activités sociales sont réalisées de façon plus informelle, avec l’appui de l’Eglise, mais par l’initiative des individus. Les services sociaux de l’Eglise sont mis en place localement au travers des prêtres et du personnel non-religieux au niveau paroissial. L’Eglise dispose aussi d’un grand réseau de volontaires. Les initiatives d’action sociale de l’Eglise couvrent une grande gamme de services sociaux, y compris la fourniture de nourriture, d’habillement, d’aide financière, de soin médicaux, de divers programmes de réhabilitation, et d’activités culturelles aux personnes/groupes défavorisées, y compris aux femmes, aux jeunes et aux personnes âgées, etc.

19 septembre 2012