eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Grèce > Données socio-religieuses > Appartenance et démographie religieuses

Appartenance et démographie religieuses

Homogénéité et évolution

La Grèce est un pays relativement homogène en termes religieux et ethniques : les statistiques officielles disent qu’approximativement 95% de la population grecque sont des chrétiens orthodoxes (sur (...)

La Grèce est un pays relativement homogène en termes religieux et ethniques : les statistiques officielles disent qu’approximativement 95% de la population grecque sont des chrétiens orthodoxes (sur une population d’approximativement 11 millions). Cependant, on estime que jusqu’à 10% de la population grecque pourrait avoir des croyance non Orthodoxes. L’homogénéité religieuse et nationale est en train de changer, car la Grèce accueille un nombre croissant de populations immigrées venant de divers milieux religieux et ethniques. On note aussi quelques minorités religieuses, y compris des Musulmans, des Catholiques, des Témoins de Jéhovah, des Protestants, et des Juifs.

Une analyse des croyances religieuses et de l’appartenance nationale en Europe centrale et orientale (mai 2017) est disponible sur le site de Pew Research Center (le rapport complet est disponible en pdf, en anglais).

19 septembre 2012

Une religion diffuse et populaire

Le paysage religieux en Grèce est fortement marqué par une culture de religion populaire et communautaire et de religion diffuse. L’orthodoxie grecque, marquée surtout par la participation au culte (...)

Le paysage religieux en Grèce est fortement marqué par une culture de religion populaire et communautaire et de religion diffuse. L’orthodoxie grecque, marquée surtout par la participation au culte pour des occasions spéciales, fonctionne principalement comme point de référence et réservoir culturel, indifféremment du degré de croyance religieuse.
La religiosité en Grèce est enracinée dans la société au sens liturgique et dans plusieurs formes populaires. Le clergé, dans l’orthodoxie, fonctionne seulement comme médiateur entre Dieu et les croyants. Ainsi, le rôle du prêtre en Grèce est avant tout liturgique et charismatique. Par ailleurs, le bas-clergé s’est toujours identifié au peuple grec et aux fidèles de l’Eglise sans former une classe sociale différente. Ainsi, on retrouve une relation très détendue entre l’individu et l’Eglise, dont découle le caractère populaire de l’orthodoxie grecque.

19 septembre 2012