eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Danemark > Données socio-religieuses > Appartenance et démographie religieuses

Appartenance et démographie religieuses

Appartenance religieuse : principales communautés religieuses

En juillet 2011, le Bureau central danois de la statistique a publié les chiffres du Registre central des personnes et en a conclu que l’Eglise nationale danoise rassemble 4 463 981 membres, soit 80,2 % de la population totale. Ce chiffre est aussi précis qu’il peut l’être mais il y a toujours une certaine marge d’erreur. En effet, le financement de l’Eglise luthérienne évangélique du Danemark est organisé de façon à ce que tous ses membres payent une taxe. Or, parmi ses membres, il peut y avoir de nouveaux contribuables, des travailleurs migrants ou des personnes de confessions différentes qui estiment que l’Eglise nationale mérite d’être soutenue et qui, de ce fait, ne cherchent pas activement à en être exclu. Les chiffres fournis ne reflètent donc pas tout à fait le nombre de baptisés et / ou de chrétiens appartenant à l’Eglise nationale. Par ailleurs, les sociologues des religions ont démontré que le nombre de personnes faisant partie de l’Eglise nationale et pratiquant régulièrement oscille entre 2 et 10 % seulement, ce qui est très peu au vu des chiffres présentés (Religion i Danmark 2011).

En ce qui concerne l’Islam, la deuxième religion du pays, les chiffres sont plus difficiles à établir et ils ne sont pour la plupart que des estimations. Dans son ouvrage Yearbook of Muslims in Europe (2010), Christine M. Jacobsen estime que la communauté musulmane du Danemark avoisine les 225 000 membres, un chiffre proche de celui avancé dans le Pew Forum on Religion & Public Life (2009) qui est de 226 000 membres. Dans son rapport de 2010, l’International Religious Freedom Report avance quant à lui un chiffre bien inférieur avec 119 000 membres, et ce chiffre baisse encore dans le CIA World Fact Book (Jacobsen, 2012) dans lequel le nombre de musulmans au Danemark est estimé à 110 200. Si l’on fait la moyenne de tous ces chiffres, on peut estimer que les musulmans représentent 4,0 % de la population totale. Cependant, pour la communauté musulmane non plus il n’est pas aisé d’établir des statistiques fiables car il faudrait d’abord arriver à définir ce que c’est qu’être musulman. En effet, l’Islam se répartit en plusieurs courants et pratiques de culte et même plusieurs degrés d’engagement et d’implication, sans mentionner le fait que ces statistiques ne font en général pas de différences entre l’ethnie, la nationalité et l’appartenance religieuse. En outre, les médias et les responsables politiques font entrer dans les statistiques des personnes qui ne sont pas de confession musulmane, c’est le cas notamment des chrétiens orthodoxes, des Arméniens et de tous ceux qui n’adhèrent à aucune croyance ou religion. La seule explication à cet amalgame est une volonté de simplifier les données (Jacobsen, 2012). En ce qui concerne l’organisation de la communauté musulmane, on estime que parmi ses 225 000 membres, seuls 10 % font partie d’une congrégation reconnue officiellement ou approuvée (Religion i Danmark 2011). Au Danemark, la plupart des musulmans se regroupent en fonction de leur ethnie ou de leurs particularités linguistiques, ce qui a toujours empêché le rassemblement des différents groupes et courants de l’Islam au sein d’une seule et même organisation travaillant en réseau, qui pourrait représenter les musulmans au niveau national mais également leur donner une visibilité au sein de la société. Toutefois, certaines organisations fédératrices de ce type ont tout de même vu le jour, les plus importantes étant : le Conseil uni des musulmans, l’Union des musulmans danois, Les musulmans unis dans le dialogue, et quelques autres encore.

La troisième communauté religieuse la plus importante au Danemark est la communauté catholique qui, selon l’Eglise catholique du Danemark, comprendrait 39 067 membres répartis au sein de 47 congrégations différentes. Là encore, les chiffres ne sont pas totalement fiables. En effet, si l’on prend en considération le nombre approximatif de fidèles assistant aux offices, l’immigration au Danemark de gens provenant de pays majoritairement catholiques, la double appartenance ou l’appartenance par défaut de nombreux catholiques à l’Eglise nationale danoise, on peut estimer que le nombre de catholiques au Danemark dépasse les 50 000 membres (soit 1 % des Danois). Les catholiques au Danemark suivent la doctrine officielle de l’Eglise catholique romaine et sont sous l’autorité de l’évêque d’origine danoise Czeslaw Kozon. Depuis la Réforme, les catholiques au Danemark sont considérés comme des résidants étrangers. Toutefois, en 1682, ils ont été autorisés à pratiquer leur culte considéré comme « déviant ». Au cours des dernières années, le catholicisme a considérablement augmenté au Danemark et cette confession chrétienne est probablement celle qui croît le plus rapidement. Cela s’explique par la capacité de l’Eglise catholique à attirer et à garder en son sein des immigrants de pays tiers catholiques mais également des travailleurs migrants européens, notamment depuis l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne en 2004 (Religion i Danmark 2011, 31).

La quatrième communauté religieuse qu’il convient de mentionner est la communauté juive qui a été estimée à 8000 membres en 2011 par les membres de la communauté juive eux-mêmes. Toutefois, selon certaines estimations (Religion i Danmark 2011), ce chiffre serait plus proche des 5 à 6000 membres. D’autres sources, émanant notamment de laïcs d‘origine juive, avancent quant à elles le chiffre de 15 000 membres. Contrairement aux catholiques, les membres de la communauté juive au Danemark dans son ensemble sont en nette diminution. Alors qu’ils étaient 3000 membres environ en l’an 2000, ils ne sont plus aujourd’hui qu’entre 2200 et 2400 (Religion i Danmark 2011). Plusieurs communautés coexistent : l’ancienne communauté juive, regroupant l’essentiel des membres, la communauté juive ultraorthodoxe et la communauté juive réformiste. Le grand rabbin Bent Lexner, à la tête de la communauté la plus importante, est rabbin de la congrégation dans laquelle il célèbre les rites et les fêtes mais il remplit également les fonctions rabbiniques par intérim au sein du Beth Din (tribunal religieux) dans lequel il tranche les différends, que ce soit de façon officielle ou informelle.

Le paysage religieux du Danemark compte également : 77 organisations chrétiennes ou inspirées des principes du christianisme et quelques 50 000 croyants environ (parmi eux, des baptistes ou des pentecôtistes) ; 25 000 bouddhistes et 11 groupes bouddhistes rassemblant 7200 membres ; environ 13 000 hindouistes et au moins 8 ou 9 organisations hindouistes comptant approximativement 6800 membres (Religion i Danmark 2011).

Enfin, dernier point mais non des moindres, il est important de mentionner ceux qui n’ont aucune appartenance religieuse, dont le nombre ne cesse d’augmenter et qui représentent aujourd’hui entre 10 à 13 % de la population du Danemark (Religion i Danmark 2011).

JACOBSON, "Muslims in Denmark : A Critical Evaluation of Estimations," in NIELSEN (ed), Islam in Denmark, the Challenge of Diversity, Lexington Books, 2012. "Religion i Danmark, 2011".

13 septembre 2012