eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Danemark » Données socio-religieuses » Principales religions et Églises

Principales religions et Églises

L’Église nationale

Den Danske Folkekirke (littéralement "l’Église du Peuple Danois") est la religion nationale du Danemark (elle rassemble plus de 84 % de la population). Depuis que la première Constitution danoise a (...)

Den Danske Folkekirke (littéralement "l’Église du Peuple Danois") est la religion nationale du Danemark (elle rassemble plus de 84 % de la population). Depuis que la première Constitution danoise a été adoptée en 1849, cette Église évangélique luthérienne bénéficie des privilèges d’une Église nationale dont l’État finance la formation des ministres et gère les impôts. Elle joue également un rôle d’intermédiaire pour la fixation des jours fériés officiels. La grande majorité des Danois est membre de l’Église nationale. En raison de ce fort taux d’appartenance et de la forte indépendance des paroisses locales, l’Église englobe une grande variété de conceptions religieuses du monde, allant de la vision libérale à la vision conservatrice, en passant par les visions minimaliste et maximaliste. Le rôle sociétal de l’Église nationale est ainsi régulièrement au centre des débats politiques. Pour toutes les questions juridiques, l’autorité ecclésiastique de l’Église nationale est le Ministre des affaires ecclésiastiques.

D 13 septembre 2012    AAnnika Hvithamar APeter Lüchau

Autres Églises chrétiennes

L’Église catholique du Danemark est la deuxième Église chrétienne dans le pays. Bien que le Danemark ait été un pays catholique jusqu’à la Réforme de 1536, l’Église actuelle n’a aucun lien avec celle (...)

L’Église catholique du Danemark est la deuxième Église chrétienne dans le pays. Bien que le Danemark ait été un pays catholique jusqu’à la Réforme de 1536, l’Église actuelle n’a aucun lien avec celle d’avant la Réforme car les catholiques furent persécutés et expulsés du pays quand le Danemark est devenu luthérien. Quand la liberté de religion fut accordée aux citoyens avec la Constitution de 1849, il n’existait alors que deux communautés, composées essentiellement d’étrangers. Aujourd’hui encore, les paroisses catholiques comprennent un nombre important d’immigrants, accentué encore par la prédominance du clergé étranger dans l’Église. En raison de l’immigration, en particulier en provenance du Vietnam, les fidèles de l’Église catholique sont en nombre croissant.

Les Témoins de Jéhovah sont actuellement la troisième confession du Danemark. Ils sont arrivés au Danemark à la fin du 19e siècle et, depuis 1904, les publications de ce mouvement sont éditées en danois. La plupart des Témoins de Jéhovah au Danemark sont de souche danoise. Bien que cette communauté ait été, et soit encore dans une certaine mesure, controversée, les Témoins de Jéhovah ont été officiellement reconnus par l’État danois en 1970. Par ailleurs, depuis 1998, le droit de refuser une transfusion sanguine a été introduit dans la législation danoise. Les Témoins de Jéhovah sont en nombre décroissant au Danemark, malgré l’augmentation du nombre de nouveaux convertis résultant des missions menées auprès des immigrants, en particulier des Tamouls.

Une grande variété de communautés chrétiennes plus petites dont les Baptistes, les Églises pentecôtistes, les Églises apostoliques et récemment des Églises africaines, est rassemblée au sein du Frikirkenet, le réseau des Églises libres, qui coordonne les communautés évangéliques charismatiques du Danemark.

D 13 septembre 2012    AAnnika Hvithamar APeter Lüchau

Autres confessions non chrétiennes

L’islam est le groupe non chrétien le plus important au Danemark. C’est un groupe religieux très diversifié qui comprend un grand nombre de confessions distinctes et qui n’a pas d’organe central de (...)

L’islam est le groupe non chrétien le plus important au Danemark. C’est un groupe religieux très diversifié qui comprend un grand nombre de confessions distinctes et qui n’a pas d’organe central de coordination comme c’est le cas dans certains pays européens. Les musulmans ont été, et sont encore, l’objet de débats politiques nombreux et animés.

Outre l’islam, les confessions non chrétiennes incluent plusieurs religions d’origine orientale, certaines accueillant des Danois de souche alors que d‘autres sont essentiellement composées d’immigrants. Les membres de ces Eglises sont relativement peu nombreux.

D 13 septembre 2012    AAnnika Hvithamar APeter Lüchau

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2019 eurel - Contact