eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Chypre > Religion et société > Santé et religion

Santé et religion

Les principaux établissements de santé

Les principaux établissements de santé (hôpitaux et cliniques) de la République de Chypre sont publics (c’est-à-dire gérés par l’État) ou privés. L’Église n’en possède et n’en gère aucun. Les hôpitaux publics et les établissements médicaux sont financés par l’État et n’ont jamais été sous le contrôle de l’Église. Il n’y a pas de personnel religieux (tels que des religieuses ou des moines) ni d’aumôneries permanentes dans les hôpitaux ou autres établissements médicaux, de telles pratiques n‘étant généralement pas associées avec le christianisme orthodoxe en tant que tel, mais plutôt avec le catholicisme ou le protestantisme.

Les soins médicaux ne font pas l’objet de distinction entre les patients qui appartiennent à l’Église orthodoxe et les membres d’autres religions ou d’autres branches du christianisme.

Le haut clergé de l’Église s’exprime occasionnellement sur les questions de santé publique, en particulier sur les questions de l’avortement, de la contraception ou de l’euthanasie. Cependant, il n’y a pas de débat public effectif sur ces questions, car elles n’occupent pas une place centrale dans les médias ou les échanges publics. La position de l’État sur ces questions étant en grande partie alignée sur celle de l’Église, le haut clergé de l’Église n’a guère de raison d’alimenter un débat public.

12 septembre 2012