eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Royaume-Uni > Données socio-religieuses > Géographie religieuse

Géographie religieuse

Les grandes lignes

Au Royaume-Uni, la principale distinction à faire est entre la Grande-Bretagne (actuellement relativement laïque) et l’Irlande du nord (où l’engagement religieux reste fort). Il existe aussi (...)

Au Royaume-Uni, la principale distinction à faire est entre la Grande-Bretagne (actuellement relativement laïque) et l’Irlande du nord (où l’engagement religieux reste fort). Il existe aussi d’importantes différences à l’intérieur des pays constituant la Grande-Bretagne, ainsi que nous l’avons expliqué plus haut : la branche chrétienne dominante en Angleterre est l’anglicanisme, en Écosse le presbytérianisme et au Pays de Galles l’Église non-conformiste. A l’intérieur de ces territoires, les différences sont par contre peu importantes.

L’Église catholique est particulièrement représentée dans les régions où se sont installés le plus grand nombre d’immigrés irlandais au XIXème et au XXème siècle, par exemple aux environs de Liverpool et de Glasgow. Certaines partie du pays (comme le sud ouest de l’Angleterre) sont traditionnellement des foyers méthodistes, bien que cette confession diminue rapidement. Les Églises presbytériennes indépendantes (qui se sont séparées de l’Église d’Écosse) sont particulièrement présentes dans les îles et les hautes terres d’Écosse.

La plupart des immigrants des anciennes colonies vivent dans les principales zones urbaines telles que le grand Londres, le West Midlands (aux alentours de Birmingham), le grand Manchester, et l’ouest du Yorkshire (aux alentours de Leeds). Les groupes de religions non chrétiennes se concentrent donc presque exclusivement dans les grandes villes tout comme les Églises de la majorité noire. La participation religieuse est pourtant moins importante dans les grandes villes que dans les banlieues et les zones rurales.

L’engagement dans l’Église d’Angleterre en particulier est remarquablement plus fort dans les zones rurales que dans les zones urbaines (selon les chiffres des baptêmes et de la fréquentation des églises, proportionnellement à la population). La participation est également assez élevée dans les banlieues de classe moyenne surtout pour les fêtes de Noël. En Écosse, la fréquentation des églises et l’identité religieuse sont toutes deux plus forte à l’ouest qu’à l’est.

11 septembre 2012

Les musulmans

La population musulmane de Grande-Bretagne se concentre dans les principales zones urbaines, en particulier à Londres (38 % de la population musulmane), Leicester et dans le nord ouest (grand (...)

La population musulmane de Grande-Bretagne se concentre dans les principales zones urbaines, en particulier à Londres (38 % de la population musulmane), Leicester et dans le nord ouest (grand Manchester et Blackburn). A l’intérieur de ces villes, les musulmans sont habituellement regroupés dans des zones précises. A Londres, où les Musulmans représentent 8 % de la population, on les trouve surtout au nord et à l’est. Les quartiers londoniens de Tower Hamlets et Newham possèdent une minorité musulmane importante (respectivement 36 et 24 %).

En Ecosse, Musulmans se trouvent principalement près de Glasgow, dans l’est du Renfrewshire (surtout dans le East Pollokshield où ils représentent 40 % de la population).

11 septembre 2012

Les hindous

La majorité des Hindous de Grande-Bretagne (52 %) vit à Londres. Dans les quartiers de Brent et de Harrows, au nord est de Londres, ils représentent près d’un cinquième de la population. On trouve (...)

La majorité des Hindous de Grande-Bretagne (52 %) vit à Londres. Dans les quartiers de Brent et de Harrows, au nord est de Londres, ils représentent près d’un cinquième de la population. On trouve également une concentration importante de population hindoue dans certaines parties d’East Midlands et de West Midlands, en particulier à Leicester.

11 septembre 2012

Les sikhs

La population sikh se concentre surtout aux alentours de Londres et dans le West Midlands. A Londres, on trouve les sikhs principalement dans les quartiers de Ealing et de Hounslow à l’est ainsi (...)

La population sikh se concentre surtout aux alentours de Londres et dans le West Midlands. A Londres, on trouve les sikhs principalement dans les quartiers de Ealing et de Hounslow à l’est ainsi que la ville voisine de Slough. Néanmoins, on trouve également une forte population sikh au sud-est à Gravesham, Kent. Près d’un tiers de la population sikh de Grande-Bretagne vit dans le West Midlands, principalement à Wolverhampton et Sandwell.

11 septembre 2012

Les juifs

Environ les deux tiers de la communauté juive vit dans ou près de Londres, concentrée dans différents quartiers du nord-ouest et du nord-est de la métropole. Environ 15 % de la population du quartier (...)

Environ les deux tiers de la communauté juive vit dans ou près de Londres, concentrée dans différents quartiers du nord-ouest et du nord-est de la métropole. Environ 15 % de la population du quartier de Barnet est juive. On trouve également des communautés juives dans le grand Manchester (surtout à Bury) et près de Glasgow (dans le East Refrewshire).

Voir aussi David Graham, 2011 Census : Thinning and Thickening, December 2013
A partir des résultats du recensement 2011, ce rapport montre que la population juive se concentre de façon croissante dans un petit nombre d’aires géographiques.

11 septembre 2012

L’irlande du Nord

Les personnes se déclarant de culture protestante constituent 56 % de la population d’Irlande du nord. Celles d’origine catholique représentent 41 %, la différence s’est réduite ces dernières années. (...)

Les personnes se déclarant de culture protestante constituent 56 % de la population d’Irlande du nord. Celles d’origine catholique représentent 41 %, la différence s’est réduite ces dernières années.

Dans la capitale, Belfast, les deux groupes sont à peu près équivalents. Cependant, la plupart des régions ont une majorité protestante ou catholique marquée. Les protestants (principalement les Presbytériens) sont très présents dans les régions autour de Belfast et dans l’est. Les Catholiques sont particulièrement nombreux dans l’ouest et dans le sud de l’Irlande du nord, où ils constituent environ les deux tiers de la population.

11 septembre 2012