eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Allemagne > Religion et société > Action sociale et religion

Action sociale et religion

Organismes confessionnels de bienfaisance

Traditionnellement, une grande part du travail social en Allemagne est effectué par des organisations ecclésiastiques ; la Caritas catholique et le Diakonisches Werk luthérien étant les plus (...)

Traditionnellement, une grande part du travail social en Allemagne est effectué par des organisations ecclésiastiques ; la Caritas catholique et le Diakonisches Werk luthérien étant les plus importantes. La communauté juive dispose également de son propre organisme d’action sociale, le Bureau central de bienfaisance des Juifs en Allemagne (Zentralwohlfahrtsstelle der Juden in Deutschland, ZWST).

Par conséquent, une partie non négligeable des établissements sociaux allemands (hôpitaux, crèches, écoles maternelles, maisons de retraite, foyers pour handicapés etc.) sont sous l’autorité de l’Église ou d’une organisation ecclésiastique, tout en recevant de (co-)financement public. Alors que cette liaison Églises-État n’est généralement pas mise en cause, elle devient contestable lorsqu’elle mène à une restriction des places dans des établissements sociaux aux membres d’une communauté religieuse particulière malgré leur (co-)financement par l’État. De plus, bien d’emplois dans le domaine social ne sont ouverts qu’aux membres des deux grandes Églises chrétiennes, ce qui peut constituer une discrimination de facto des non membres sur le marché de travail dans ce secteur.

20 juillet 2012

Encadrement de la jeunesse et bénévolat

Dans l’encadrement de la jeunesse hors de l’enseignement scolaire, les Eglises catholique et luthérienne ainsi que d’autres communautés chrétiennes et juives sont traditionnellement fortes en (...)

Dans l’encadrement de la jeunesse hors de l’enseignement scolaire, les Eglises catholique et luthérienne ainsi que d’autres communautés chrétiennes et juives sont traditionnellement fortes en Allemagne. L’Union de la jeunesse catholique (Bund der katholischen Jugend, BDKJ), la Jeunesse protestante (Evangelische Jugend) et leurs organisations membres ainsi que des organisations musulmanes et juives s’engagent dans l’animation d’associations sportives et autres groupes extrascolaires, des scouts et guides, d’activités de vacances etc. S’ajoute à cela l’intégration des jeunes et enfants dans leur communauté religieuse en tant que choristes et servants ou par l’enseignement préparatoire aux rites de passages (communion, confirmation, bar/bat mitzvah etc.).
Les organismes chrétiens offrent également un grand nombre de placements pour jeunes objecteurs de consciences effectuant leur service de substitution dans une de leurs institutions ainsi que des placements pour jeunes bénévoles qui font une année de service social en Allemagne ou à l’étranger (Année sociale volontaire / Freiwilliges Soziales Jahr, FSJ ; Missionnaire temporel / Missionar auf Zeit, MAZ).

20 juillet 2012

Syndicats chrétiens

Fondés pour proposer une alternative aux syndicats socialistes, les syndicats chrétiens militent depuis la fin du XIXe siècle pour les droits des salariés. Dans leur grande majorité, ces organismes (...)

Fondés pour proposer une alternative aux syndicats socialistes, les syndicats chrétiens militent depuis la fin du XIXe siècle pour les droits des salariés. Dans leur grande majorité, ces organismes catholiques étaient surtout ancrés dans le milieu ouvrier catholique, bien qu’il y ait eu quelques syndicats protestants. Supprimés par les nazis ou bien contraints à s’intégrer dans le syndicat unique national-socialiste Front allemand du travail (Deutsche Arbeitsfront), les syndicats chrétiens se sont reformés après la fondation de la RFA en 1949 ; en RDA, les syndicats indépendants n’étaient pas tolérés. Leur confédération (Christlicher Gewerkschaftsbund Deutschlands, CGD) se compose aujourd’hui de seize syndicats comptant quelques 300 000 membres.

20 juillet 2012