eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » France » Données socio-religieuses » Participation religieuse » Participation financière » Le budget de l’Église catholique

Le budget de l’Église catholique

Le budget de l’Église catholique peut être estimé autour de 600 millions d’euros, toutes ressources comprises. Aux 195 millions d’euros qu’ont rapporté les dons des fidèles en 2004 s’ajoutent environ 150 millions d’euros provenant des ressources propres des paroisses ; les œuvres caritatives affichent également des budgets importants (117 millions d’euros pour le Secours catholique, 25,7 millions pour le CCFD), ainsi que les biens propres aux congrégations religieuses ou à l’enseignement catholique.
Depuis la séparation des Églises et de l’État en 1905, l’Église catholique de France vit principalement du don des fidèles : le "denier de l’Église" assure aujourd’hui la plus grande partie des revenus de l’Église catholique.
À ce "denier de l’Église" (195 millions d’euros récoltés par les diocèses en 2004) s’ajoutent la part des quêtes que les paroisses reversent aux diocèses (133 millions d’euros), les offrandes de messes que les prêtres mettent en commun (57,72 millions d’euros) et le casuel, c’est-à-dire les dons des fidèles à l’occasion d’un baptême, d’un mariage ou d’un enterrement (65,13 millions d’euros).
Les charges de l’Église sont avant tout ces charges de personnel, qui représentent les trois quarts du budget des diocèses. Il s’agit du traitement des prêtres, de celui des religieux et religieuses en pastorale, mais aussi, de plus en plus fréquemment, des salaires versés aux laïcs engagés dans la pastorale. L’Église prend également en charge l’entretien des lieux de culte construits après 1905 (la plupart des églises bâties avant cette date sont propriété des communes).

Sur ce sujet, voir un article du journal La Croix.
Voir aussi une étude de TNS-Sofres pour Pèlerin et Via Magnificat, 9-28 septembre 2009, les dons des Français à l’Église catholique.

D 25 septembre 2012    AAnne-Laure Zwilling

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2019 eurel - Contact