eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Hongrie > Repères historiques > Chronologie > Quelques dates clés

Quelques dates clés

Fin du 9ème siècle
Les Hongrois s’emparent du Bassin des Carpates. La population immigrante est essentiellement païenne (la population slave autochtone est déjà principalement chrétienne). Les missionnaires des Eglises byzantine et latine sont actifs

Hongrie médiévale
996 : fondation de la première abbaye bénédictine (Pannonhalma)
1000 : couronnement du premier roi de Hongrie Saint Stephan I par le Pape Sylvestre II. Etablissement du royaume de Hongrie. Les bases de l’administration publique et cléricale sont mises en place
1182 : la principale abbaye cistercienne est fondée à Zirc (les tentatives antérieures d’établissement ont échoué)
1222 : la Grande Charte (Magna Carta), considérée par la suite comme la pierre angulaire de la Constitution
1241-1242 : invasion dévastatrice des Tatars
1458-1490 : règne du roi Matthias, le royaume est à son apogée

Guerres turques, conflits de religion
1526 : après la bataille de Mohacs, la Hongrie est divisée en trois parties : alors que la partie centrale du pays tombe sous l’occupation ottomane (la capitale Buda tombe en 1541), la principauté de Transylvanie obtient une certaine indépendance et le reste du royaume de Hongrie devient une partie de l’empire des Habsbourg (la capitale devient Pozsony, aujourd’hui Bratislava en Slovaquie)

16ème siècle : Réforme et Contre-Réforme
1568 : loi pour la paix religieuse en Transylvanie (le luthéranisme, le calvinisme, l’unitarisme et le catholicisme, considérés comme des "religions reçues", bénéficient de la liberté de culte)
1635 : le Cardinal Pázmány, archevêque d’Esztergom (sous occupation turque), fonde une université à Nagyszombat (aujourd’hui Trnava en Slovaquie ; l’université fut déplacée à Buda en 1777)

Fin du 17ème siècle : les Turcs sont expulsés par la Sainte Alliance (Buda est libérée en 1686)
1703-1711 : la guerre pour l’indépendance est perdue et la Transylvanie devient une partie de l’Empire des Habsbourg

18ème siècle : despotisme éclairé
1740-1780 : Marie-Thérèse fonde de nouveaux diocèses et une structure paroissiale et scolaire
1780-1790 : Joseph II (le "joséphisme") dissout les monastères et instaure la tolérance à l’égard des Protestants
1791 : loi de tolérance envers les Luthériens et les Réformés

19ème siècle
1825-1848 : période de réformes, renaissance nationale (le hongrois remplace le latin pour devenir la langue officielle en 1844)
1848-1849 : révolution et guerre d’indépendance avec l’Autriche, conflits ethniques avec les minorités nationales, égalité des droits des citoyens en matière de religion (émancipation des Juifs)
1867 : avec l’adoption du Compromis austro-hongrois en Hongrie (qui avait eu un système institutionnel indépendant jusqu’en 1849), un gouvernement parlementaire est mis en place
1895 : loi sur la liberté de religion, législation libérale sur le mariage civil obligatoire

L’entre deux guerres
1918 : indépendance de la Hongrie vis-à-vis de l’Autriche
1919 : révolte communiste (écrasée au bout de quatre mois)
1920 : la Hongrie perd deux tiers de ses territoires (en dehors des territoires habités par d’anciennes minorités nationales). Un tiers des Hongrois ethniques deviennent des minorités dans les états voisins)
1938 : début de la législation antisémite

Deuxième Guerre mondiale
1941-1945 : la Hongrie s’engage dans la Seconde Guerre mondiale comme alliée (parfois contre son gré) de l’Allemagne nazie
1944 : en mars, la Hongrie est occupée par l’Allemagne. En mai et juin, la population juive des zones rurales est déportée, principalement à Auschwitz

L’après-guerre
1945 : la Hongrie est occupée par les Soviétiques. Les forces démocrates, soutenues par une grande majorité de l’électorat, perdent du terrain face aux communistes qui sont soutenus par les Soviétiques
1948 : l’Eglise et les écoles privées sont nationalisées. Le Cardinal Mindszenty est arrêté

Période communiste
1949 : restrictions sur l’éducation religieuse
1950 : interdiction des ordres religieux
1956 : soulèvement national, écrasé par les troupes soviétiques et suivi par une répression massive. Deux cent mille citoyens émigrent.

La démocratie après le communisme
1990 : élections libres. La démocratie, l’Etat de droit et la liberté de religion sont restaurés.
2004 : la Hongrie rejoint l’Union européenne.
2011 : nouvelle Constitution (Loi fondamentale de la Hongrie) et droit de la religion adoptés.

20 janvier 2016