eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Lettonie » Repères historiques » Parcours historique » Le bouddhisme en Lettonie

Le bouddhisme en Lettonie

Le bouddhisme est un phénomène assez récent dans le paysage religieux letton. Malgré l’expression d’un intérêt pour les idées orientales et le bouddhisme depuis le début du XXe siècle (par exemple, Karlis Tennisons, 1873-1962, fut le premier moine bouddhiste des États baltes, et un petit nombre de bouddhistes pratiquants existait dans les années 1980), l’installation des traditions bouddhistes et l’engagement actif des Lettons envers le bouddhisme n’ont commencé que dans les années 1990.
De nos jours, plus de dix groupes bouddhistes, qui représentent plusieurs enseignements bouddhistes, sont actifs dans les zones urbaines lettones. La majorité de ces groupes appartient au bouddhisme tibétain ; en effet, de telles idées avaient déjà atteint la région balte à l’époque soviétique et attiré l’imagination de personnes en quête de spiritualité.
En Lettonie, le bouddhisme tibétain est représenté par trois de ses quatre écoles : 1) l’école de Nyingma, à savoir les groupes d’enseignement du Dzogchen : La communauté Padmaling et le Centre de Patrul Rinpoche ; 2) l’école Kagyü, représentée par deux groupes karma-kagyü : le Centre bouddhiste de la Voie du Diamant à Riga et Daugavpils ; ainsi que trois groupes de Drikung Kagyü : le Centre Drikung Jamze Ling Dharmachakra, le Riga Drikung Ngaden Choling et le Centre Sorig de méditation et guérison tibétain ; 3) l’école Gelugpa : le Centre de méditation bouddhiste Ganden et le Centre de réflexion Den Nyi Ling.
La deuxième tradition bouddhiste qui a pris racine sur le sol balte est le Zen, représenté par deux écoles Zen différentes en Lettonie : le Zen Kwan Um coréen pratiqué au Centre Zen de Riga et le Zen Rinzai représenté par One Drop Zendo Latvia.
La troisième tradition, le Theravada, est représentée par l’Association du Bouddhisme Theravada depuis longtemps, mais les adeptes de la méditation Vipassana telle qu’enseignée par Goenka sont apparus plus récemment, et le Centre de Méditation Vihara a été établi il y a peu.
Depuis la création des premiers groupes bouddhistes en Lettonie au début des années 1990, le bouddhisme a connu toutes les étapes d’un processus, passant d’une philosophie simple que l’on ne trouve que dans les livres à une religion agissant de façon légale. Cette existence légale est confirmée par le fait que quatre communautés bouddhistes fonctionnent en tant qu’organisations religieuses. Selon le dernier rapport du ministère de la Justice letton sur l’activité des organisations religieuses (daté de 2014), 158 membres sont recensés au total. D’autres groupes existants sont organisés sous forme de sociétés ou d’organisations culturelles, ce qui explique le nombre plus élevé de pratiquants. Néanmoins, malgré le faible degré d’implication de la communauté générale dans le bouddhisme, il ne fait aucun doute que ce dernier a trouvé une place stable dans la vie religieuse de la Lettonie. Au cours des vingt années et plus d’existence du bouddhisme, les pratiquants ont organisé des groupes avec des activités qui ne se limitent pas seulement à la pratique religieuse, mais qui incluent également des événements publics et politiques, autour de la guérison l’éducation et la charité.

D 14 janvier 2016    AMarika Laudere

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2020 eurel - Contact