eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Finlande > Droit et religion > Dispositions > Mariage > Mariage

Mariage

Après de longs débats au sein du parlement et dans les médias, le parlement finlandais a adopté une loi sur le mariage en avril 2016, sans égard au sexe, entrée en vigueur le 1er mars 2017. La loi antérieure de 2001 sur les unions entre personnes de même sexe (relations enregistrées/union civile) a ainsi été abrogée. Les unions civiles antérieures peuvent être enregistrées comme mariages par l’envoi d’une notification à l’officier de l’état civil.

Cependant, les mariages homosexuels restent un dilemme pour l’église luthérienne. Une disposition de la loi sur l’Église exige une majorité de ¾ du Synode général de l’Église pour qu’une proposition soit acceptée, dès lors que la proposition en question a une incidence sur le Livre des services religieux. Pour l’instant, l’Église luthérienne ne célèbre pas de mariage entre partenaires de même sexe. Au lieu de cela, elle a entrepris des recherches visant à déterminer s’il lui fallait renoncer à son droit de célébrer des mariages, poursuivre la pratique actuelle consistant à ne pas unir des partenaires de même sexe ou autoriser les mariages homosexuels. Les discussions sur la politique de l’Église se poursuivent intensément.

Selon la loi sur le mariage, une organisation religieuse enregistrée a le droit de célébrer des mariages légaux. Plus de 40 organisations religieuses bénéficient de ce statut, et elles peuvent définir les conditions et protocoles de mariage de leur confession. L’alternative au mariage religieux est le mariage civil, qui est également possible lorsque les conjoints sont de confession différente. Le mariage civil est généralement célébré par des officiers d’état civil, des notaires ou des juges. En 2015, 47 % des couples mariés avaient célébré leur union au sein de l’Église luthérienne.

25 mai 2017