eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Autriche » Repères historiques » Parcours historique » Un changement d’identité confessionnelle

Un changement d’identité confessionnelle

De longs siècles durant, l’Autriche a été jusqu’au début des Temps modernes un pays chrétien et catholique. D’autres confessions, à l’exception des juifs, n’étaient guère représentées sur le territoire de l’Autriche actuelle : ceux-ci, précisément, ont subi un sort extrêmement mouvementé entre persécution et tolérance.
Ce n’est qu’au 16e siècle que cette homogénéité confessionnelle chrétienne se transforma par suite de la Reforme : à la charnière des 16e et 17e siècles, de vastes parties de l’Autriche actuelle devinrent majoritairement protestantes. Dans le courant de la Contre-Reforme des Habsbourg, le pays redevint catholique après la fin de la guerre de Trente Ans. A l’époque de l’empereur Joseph II, la religion catholique était considérée comme dominante ; les protestants luthériens et reformes ainsi que les orthodoxes étaient tolérés ; ceci valait aussi pour les juifs.

D 6 juillet 2012    AWolfgang Wieshaider

CNRS Unistra Dres Gsrl

2002-2019 eurel - Contact